En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, consultez la page Mentions Légales.

Retour sur LE GRAND RDV DE LA CEPAC

Le 15 octobre dernier, la Caisse d’Épargne CEPAC a réuni un plateau d'experts de haute volée à l’occasion de son « Grand Rendez-Vous », au Silo, à Marseille. Un événement très attendu par les clients et les chefs d’entreprises de la région. L'édition 2018 était animée par Thierry Guerrier et dirigée autour du thème suivant : "L'intelligence artificielle va-t-elle tuer l'humanité ?"

UNE NOUVELLE GOUVERNANCE DEVOILEE SUR SCENE

  

Joël Chassard a introduit la soirée en prenant la parole sur la montée en puissance de l’intelligence artificielle et sur son impact dans le monde de la banque d’aujourd’hui. « A la CEPAC, nous sommes optimistes et voulons prendre le meilleur de l’Intelligence Artificielle. Oui, la technologie et l’intelligence artificielle sont des atouts indiscutables pour améliorer l’expérience bancaire de nos clients et pour faciliter leur quotidien. » a-t-il déclaré.

Il a ensuite profité de l’occasion pour dévoiler, sur scène, son nouveau directoire composé d’Hervé d’Harcourt, de Didier Moaté, de Jean-Charles Pietrera et d’Alain Ripert. Catherine Reljic, Directeur du Développement, qui siège au Comité de Direction Générale, a également été présentée par le Président du directoire, avant de participer au débat.

 

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, CELLE DONT ON NE POURRA PLUS SE PASSER

Cinq intervenants étaient présents pour débattre sur les opportunités et les menaces de l’IA.             

                                                                                                                                                                         

Pascal Picq, paléoanthropologue et  professeur au Collège de France, spécialiste de la conduite du changement et des dynamiques d'adaptation, a présenté une lecture de l’Histoire de l’humanité suivant laquelle l'Homme a toujours su s'adapter.

 

Idriss Aberkane, consultant international, spécialiste de l’économie de la connaissance et grand témoin de l’édition de cette année, a livré un véritable show ! Le neuroscientifique a su vulgariser la science, l’Histoire et ses connaissances pour parler des espoirs et des limites des IA. Il a rassuré le public du Silo en concluant « Les IA ne savent pas gérer l’ambiguïté : les humains oui !».

 

S’en est suivi un duel d’écrivains entre Philippe Pujol, Grand Reporter-Prix Albert Londres et auteur du roman Marseille 2040 et Pierre Grand-Dufay, Président de Tertium Management et auteur du roman Le Monde de Tim où chacun a dépeint sa vision de la société de demain, à travers le prisme de l’intelligence artificielle. Des romans d’anticipation qui parlent notamment du futur rôle de la robotisation dans les secteurs de la santé et de l’emploi.

 

Catherine Reljic est quant à elle intervenue plus précisément sur les impacts de l’IA dans la banque de demain et le secteur bancaire à l’échelle européenne.  « L’IA est porteur d’avenir. C’est un compromis entre la machine et l’homme. Mais il est important de laisser le pouvoir de décision à l’humain. » a-t-elle affirmé.

 

Un débat de qualité, riche en partage et en connaissances, qui a suscité de nombreuses réactions dans la salle et sur les réseaux sociaux.

La soirée s’est conclue dans la salle des mamelles du Silo où les intervenants et les invités ont pu se retrouver autour d’un cocktail dinatoire.

 

Lien LaProvence.com : https://www.laprovence.com/article/economie/5208572/lintelligence-artificielle-suscite-dimportantes-craintes-en-france-comme-en-provence.html